Howto : comment utiliser Sipp pour tester la montée en charge de votre serveur SIP ?

Après le précédent guide détaillant l’installation de sipp sur debian/centos, il est temps maintenant d’apprendre à utiliser ce fabuleux outil.

Le scénario du jour (sur sipp, nous avons la possibilité de créer de nombreux scenarii ce qui apporte une grande richesse à cet outil open source) a pour but de tester la montée en charge de votre tout nouveau serveur SIP que ce soit un Asterisk, un Freeswitch, un Kamailio, un Opensips ou tout autre solution libre ou propriétaire.

Voici le schéma du test, SIPP et le proxy SIP étant installés sur 2 serveurs différents :

Sipp UAC —> Proxy SIP —> Sipp UAS

Sipp Client :

./sipp -sf uac_pcap.xml -d 10000 -s 0917000000 10.254.254.249:5060 -l 10000 -mi 10.254.254.9 -i 10.254.254.9 -mp 6000 -r 1

Explication de la commande :

  • -sf uac_pcap.xml : exécute le scénario contenu dans le fichier xml
  • -d 1000 : définit la durée de l’appel en ms (durée de l’instruction pause du script pour être précis)
  • -s 0917000000 : définit le username de la requête URI 10.254.254.249:5060 : serveur à tester avec le port d’écoute SIP
  • -l 10000 : nombre max d’appels simultanés
  • -mi 10.254.254.9 : adresse IP locale pour le flux média
  • -i 10.254.254.9 : adresse IP de l’interface locale d’écoute -mp 6000 : port local RTP echo (défaut : 6000)
  • -r 1 : nombre d’appels par seconde

Sipp Serveur :

./sipp -sf uas.xml -p 5062 -i 192.168.52.221 -mi 192.168.52.221 -mp 7000

La configuration de votre proxy SIP est à adapter en conséquence : les 2 comptes SIP (client et serveur) et la table de routage des appels.

Bon test.

Laisser un commentaire