Text to speech : comment utiliser festival, eSpeak et GoogleTTS avec asterisk, solution de téléphonie open source

Introduction

Il est souvent indispensable de diffuser des messages spécifiques aux appelants, des messages pouvant changer selon le contexte de l’appel (numéro appelé, numéro de compte saisi …). Il est difficile de prévoir tous les cas et d’enregistrer en studio à l’avance toutes les éventualités sans même parler du coût. Je vous propose d’utiliser un service de google permettant de générer un signal audio à partir d’un texte.

Nous allons voir dans cet article 3 moyens différents de réaliser de la synthèse vocale pour notre serveur asterisk.

Note : toutes les commandes sont pour une machine fonctionnant sous debian/ubuntu, mais vous pouvez simplement les transposer pour un autre système d’exploitation linux.

Qu’est-ce que le text to speech ?

Text to speech ou TTS pour les intimes, est une technique informatique permettant de transformer un texte écrit en parole artificielle, autrement dit, c’est de la synthèse vocale. Je vous renvoie sur wikipedia afin de découvrir l’histoire et les techniques de la synthèse vocale.

Il existe plusieurs solutions libres de synthèse vocale : Festival et eSpeak sont les 2 les plus connues fonctionnant sous linux. Nous allons voir l’installation et l’usage sous asterisk.

Une autre solution non libre, mais gratuite et qui à l’avantage de la simplicité : GoogleTTS. GoogleTTS est un service en ligne de Google (ah bon ?) réalisant de la synthèse vocale et qui est de plus, de bonne qualité.

Solution de synthèse vocale Festival

Installation

L’installation est très simple, le paquet étant disponible dans les repos de Debian et Ubuntu mais aussi de Centos.

apt-get install festival speech-tools

Ensuite, vous devez modifier le fichier festival.scm afin de permettre à asterisk de se connecter au serveur festival. Le fichier est situé dans le répertoire /usr/share/festival/

(define (tts_textasterisk string mode)
"(tts_textasterisk STRING MODE)
Apply tts to STRING. This function is specifically designed for
use in server mode so a single function call may synthesize the string.
This function name may be added to the server safe functions."
(let ((wholeutt (utt.synth (eval (list 'Utterance 'Text string)))))
(utt.wave.resample wholeutt 8000)
(utt.wave.rescale wholeutt 5)
(utt.send.wave.client wholeutt)))

Ensuite, il faut démarrer le serveur festival avec la commande suivante :

festival --server 2>&1 > /dev/null &

Bine entendu, il est souhaitable de l’ajouter au fichier /etc/rc.local afin que le serveur festival soit lancé au démarrage de la machine.

Maintenant, nous devons paramétrer asterisk afin de lui indiquer où joindre notre serveur festival. Pour cela il faut modifier le fichier /etc/asterisk/festival.conf comme ci-dessous :

[general]
host=localhost
port=1314
;usecache=yes
;cachedir=/var/lib/asterisk/festivalcache/
festivalcommand=(tts_textasterisk "%s" 'file)(quit)\n

Maintenant, nous allons vérifier que le module est bien chargé par asterisk en entrant cette commande en cli :

CLI> core show application festival

  -= Info about application 'Festival' =-

[Synopsis]
Say text to the user.

[Description]
Connect to Festival, send the argument, get back the waveform, play it to
the user, allowing any given interrupt keys to immediately terminate and return
the value, or 'any' to allow any number back (useful in dialplan).

[Syntax]
Festival(text[,intkeys])

[Arguments]
Not available

[See Also]
Not available

Si vous obtenez une sortie comme celle-ci , c’est parfait, sinon chargez le module manuellement :

CLI> module load app_festival.so

Utilisation

Nous allons maintenant le tester en modifiant le fichier /etc/asterisk/extensions.conf :

;Festival demo
exten => s, 1, Answer()
exten => s, n, Festival('Welcome! Your phone number is ${CALLERID(num)}.')
exten => s, n, Hangup()

Le résultat est acceptable sans être exceptionnel. Je ne vous ai pas présenté l’installation de la langue française, car la qualité n’est pas suffisante en regard des autres solutions que je vais présenter dans la suite de ce post. Mais comme festival est une solution open source nativement intégrée avec asterisk, il me semblait important de vous en parler.

Solution de synthèse vocale eSpeak

Installation

Tout d’abord, il faut installer les fichiers de développement d’asterisk. Ensuite, il est d’installer eSpeak. Pour nous simplifier la vie, nous allons utiliser les paquets, mais pour un serveur de production je vous encourage à installer eSpeak via les sources.

apt-get install espeak
apt-get install asterisk-espeak

L’installation via les paquets est maintenant terminée.

Utilisation

Nous allons voir l’utilisation de eSpeak au sein du dialplan asterisk. La commande à utiliser est Espeak et est assez simple à utiliser. Voici la syntaxe :

Espeak(text[,intkeys,language])

Le texte est entre guillemets, intkey peut prendre 2 valeurs, soit any, soit une des touches du téléphones et language la langue souhaitée. Voici un exemple :

;eSpeak Demo

exten => 1234,1,Answer()

;;Play mesage using default language as set in espeak.conf

exten => 1234,n,Espeak("This is a simple espeak test in english.",any)

;;Play message in Spanish

exten => 1234,n,Espeak("Esta es una simple prueba espeak en español.",any,es)

;;Play message in Greek

exten => 1234,n,Espeak("Αυτό είναι ένα απλό τέστ του espeak στα ελληνικά.",any,el)

;;Read a text file from disk (relative to the channel language)

;;and play it with espeak using the asterisk channel language.

exten => 1234,n,ReadFile(MYTEXT=/path/${LANGUAGE}/myfile,200)

exten => 1234,n,Espeak("${MYTEXY}",any,${LANGUAGE})

exten => 1234,n,Hangup()

Le logiciel est sous licence GPL, vous êtes donc libre de l’utiliser et bien entendu de l’améliorer.

Solution de synthèse vocale GoogleTTS

Installation

Afin d’utiliser GoogleTTS sur notre serveur asterisk, il est nécessaire que notre serveur ait un accès à internet (le script doit faire appel aux serveurs de Google) mais il nécessite aussi l’installation des paquets suivants :

apt-get install perl libwww-perl sox mpg123

Ensuite, nous allons utiliser un script AGI développer par Zaf, asterisk-googletts. Le script est développé en PERL.

Premièrement, localisez l’emplacement du dossier agi-bin afin d’y installer le script. Pour cela, vérifiez la variable astagidir dans le fichier asterisk.conf . Ensuite téléchargez le fichier googletts.agi dans ce répertoire :

wget https://raw.github.com/zaf/asterisk-googletts/master/googletts.agi
chmod +x googletts.agi

Maintenant, vous avez terminé l’installation !.

Utilisation

L’utilisation est extrêmement simple. Il suffit de faire un appel agi afin d’utiliser la synthèse vocale. Voici un exemple simple :

;DEMO GoogleTTS
exten => S,1,Answer()
exten => s,n,agi(googletts.agi,"Asterisk vous parle enfin.",fr)
exten => s,n,Hangup()

Un peu d’explication : googgletts.agi accepte plusieurs variables (4) que nous allons détailler :

  • La première contient le texte. L’exemple est parlant !
  • La seconde contient la langue qui doit être utilisée (par défaut en-US). La liste est très longue.
  • Les autres variables sont optionnelles :
    • 3ème variable : elle peut prendre soit la valeur « any » ou n’importe quel chiffre ou # ou * . Quand un de ces éléments est saisi par l’appelant sur son clavier téléphonique, la lecture du texte est arrêtée.
    • 4ème variable correspond à la vitesse de lecture (par défaut la valeur vaut 1). Vous pouvez accélérer la lecture en utilisant par exemple cette valeur 1.2 .

L’utilisation est assez simple et le résultat est convaincant. La communication avec les serveurs de Google se fait en clair, mais il est possible d’utiliser une connexion cryptée (pour cela, il faut modifier le script PERL.

Conclusion

Nous avons vu 3 solutions différentes afin de réaliser de la synthèse vocale sous asterisk. Sachez qu’il en existe d’autres gratuites ou payantes de différente qualité. A part festival dont la qualité me semble juste, eSpeak et GoogleTTS apporte une qualité suffisante pour la plus part des installations. Quelle solution utilisez-vous ?

Laisser un commentaire