SFR dans la tourmente

SFR voit des nuages s’accumuler à l’horizon. Pour être précis j’en vois 3 principaux : économique, réglementaire et commercial.

Les derniers résultats économiques sont inférieurs aux attentes avec une baisse significative de la marge (-4 points soit 30%). On attendra d’avoir les chiffres détaillés pour comprendre les raisons de cette érosions. Une première interrogation peut nous venir à l’esprit : stagnation du chiffre d’affaires et baisse des marges, alors que les marges des offres triple play sont stables (voir meilleures) comme celle des mobiles, est-ce SFR ne paie pas le recrutement à grand renfort de communication de professionnels dont la marge est plus faible et l’exigence plus importante ? Enfin, le joli coup réalisé par Xavier Niel qui va pousser le régulateur a exiger une baisse conséquente du coût des terminaisons mobiles, qui sont une manne pour nos 3 opérateurs mobiles. La décision est attendue cet été.
Le deuxième nuage concerne la venue d’un 4ème opérateur mobile. Même si le déploiement n’avance pas aussi vite qu’espéré par certains, et notamment les clients Free eux-même, SFR va voir sa perte de marché baisser et ses marges rognées si Free tient ses promesses (aie, on rejoins le premier nuage).
Enfin, le troisième nuage est commercial. En effet, deux arrêts ont été rendus hier par la cour de cassation reconnaissant le statut de salarié à 2 anciens revendeurs SFR. Le réseau commercial est en dehors des grands comptes, constitué par la vente indirecte au travers de franchisés, d’espace SFR et de revendeurs. Le problème va se poser sur les partenaires actuels, mais aussi les anciens évincés durement. SFR doit se préparer à faire face à un risque financier important. Encore une fois, on rejoint le premier nuage.
L’avenir de SFR est-il autant sombre : pas forcément, tant que le marché du mobile français reste aussi rentable et le triple play sans réelle concurrence, les marges sont protégées. Le risque peut venir des actionnaires et notamment de Vodafone. Quelles vont être leurs positions à long terme ?

Auteur : Mathias

Qui suis-je ? Je travaille dans les télécoms et réseaux depuis 1996 (oui, le siècle dernier). Je suis ingénieur en génie électrique et informatique industrielle réseaux et télécoms. Je suis passionné de technologies et je participe à plusieurs projets touchant les télécoms (asterisk et freeswitch notament) et la sécurité informatique (PfSense). J’interviens en tant que freelance afin d'accompagner les entreprises et opérateurs en leur apportant mon expérience et mon expertise.

Laisser un commentaire