Raspberry PI : vente flash (256M)

Pour ceux qui ne connaissent pas encore la carte Raspberry, on peut la décrire comme un microPC de la taille d’un téléphone intégrant une connectivité exhaustive. Cette carte est parfaite pour un projet linux embarqué ou pour une box domotique.

Une vente flash de la version 256M est en cours sur le site kubii (filiale de Farnell, un des distributeurs officiels) au prix de 29,90 €TTC. La quantité mise en vente était de 700, mais au moment de l’écriture de cet article il n’en reste plus que 527 (je viens d’en prendre 2).

Pour profiter de cette offre, c’est ICI .

HowTo : comment installer Sipp sur centos / debian afin de tester les performances de votre serveur de téléphonie SIP ?

Introduction

Vous venez de finir d’intégrer votre nouveau serveur de téléphonie SIP, de finir le développement d’une nouvelle application SIP. Il est maintenant essentiel de savoir si elle va pouvoir tenir la montée en charge ? Encore une fois, un outil open source vous apporte une solution performante : SIPP .

Présentation de SIPP

SIPP est une application permettant de générer au travers de scenarii des appels vers un serveur SIP ainsi que de recevoir des appels. Vous pourrez ainsi connaître la capacité de votre système en terme du nombre d’appels maximum qu’il peut supporter, le nombre de nouveaux appels par seconde et bien d’autres statistiques SIP.

Installation de SIPP

Voyons maintenant comment l’installer.

Installation du serveur Centos / Debian

L’objectif de ce guide n’étant pas l’installation pas à pas d’un serveur Centos / Debian, je suppose que vous venez d’installer un nouveau serveur tout propre avec le CD Netinstall (j’ai toujours préféré une installation de base minimaliste, et de n’installer que le strict nécessaire).

Installation des dépendances

Les pré requis de SIPP sont les suivants :

  • compilateur C++
  • librarie Curses
  • OpenSSL
  • libnet et libcap (pour le support RTP)

Après vous être connecté sur votre serveur, nous allons installer les différentes dépendances :

-> Centos

yum install make gcc gcc-c++ ncurses ncurses-devel openssl libnet libpcap libpcap-devel  gsl gsl-devel

-> Debian

apt-get install make gcc g++ automake autoconf libncurses5-dev python build-essential openssl libpcap-dev libssl-dev libnet1-dev libgsl0-dev gsl-bin libgsl0ldbl

Installation des sources de SIPP

Passons au téléchargement et à l’installation des sources de SIPP (à l’heure de l’écriture de l’article, la dernière version stable est la 3.2) :

cd /usr/src
wget http://sourceforge.net/projects/sipp/files/sipp/3.2/sipp.svn.tar.gz
tar -zxvf sipp.svn.tar.gz

Compilation et installation

Avant de lancer la compilation, nous allons modifier 2 fichiers.

Dans un premier temps, on se positionne dans le répertoire de sipp :

cd /usr/src/sipp.svn

Le premier afin d’activer la notion de limites aux scenarii. Pour cela, il faut éditer le fichier scenario.hpp et ajouter après la ligne :

#include

cette ligne :

#include

Ensuite, nous allons activer le support GSL. Pour cela, il faut éditer le fichier local.mk et dé-commenter les lignes (sauf la première, c’est un commentaire !).

Nous allons maintenant passer à l’étape de compilation et installation (ce n’est pas bien compliqué):

make pcapplay_ossl

Voilà, c’est fini.

Conclusion

Vous avez maintenant installé la dernière version stable de SIPP dans le répertoire suivant : /usr/src/sipp.svn .

Vous pouvez maintenant jouer vos différents scénario :

  • en tant que UA serveur :
    ./sipp -sn uas
  • en tant que UA client :
    ./sipp -sn uac IP_address