Vérifier ses factures de téléphone

Introduction

N’avez-vous jamais trouvé vos factures de téléphonie trop élevées ? Mais, êtes-vous sûr que vos factures sont justes ?

Un vieil adage dit :

qui vérifie ses factures, ne perd pas son temps

et dans les télécoms, cet adage se vérifie très souvent. Il est rare que lors d’une mission, je ne trouve pas de facture comportant des erreurs. Il est vrai que selon les opérateurs, les erreurs sont plus ou moins récurrentes. Pire, avec certains, je suis sûr de trouver de grossières erreurs. Un conseil : vérifier bien vos factures

Les abonnements

Il faut commencer par vérifier les services, ce qui apparaît souvent dans une colonne abonnements.

  • Vérifiez bien que ces services sont toujours utilisés. Il est courant de trouver des services facturés alors qu’ils ont été résiliés plusieurs mois auparavant.
  • Vérifiez aussi les montants. Souvent, des baisses de tarifs ne se retrouvent pas toujours sur les factures
  • Demandez toujours des explications sur les lignes laconiques avec des intitulés vagues comme « divers » ou « autres services », sans plus de détail.

Les communications

Cette autre partie est plus difficile à contrôler, mais souvent des gains importants sont à attendre de cette analyse.

  • Commencez par vérifier la bonne application des tarifs. Pour les appels facturés à la seconde, dès la première secondes, une simple règle de 3 devrait être suffisante. Pour les autres modes de facturation, vérifiez bien que le nombre des appels est bien indiqué selon les destinations, et demandez le fichier contenant le détail des communications. Sachez bien, que plus le mode de facturation est peu clair, plus les erreurs sont courantes !
  • Puis vérifiez la durée des communications facturées. C’est évidemment l’étape la plus compliquée. Je vous propose 2 solutions :
    • Pendant un mois, notez sur un cahier certains de vos appels (heure précise, destinataire et durée de communications) et croisez ensuite ces données avec le reporting de votre opérateur.
    • Ou, installez de manière provisoire un outil qui enregistrera les données de chaque communication (autrement appelé outil de taxation). Ainsi, une corrélation sera simple, efficace et surtout opposable en cas de litige.

Certains opérateurs indélicats ne facturent pas la bonne durée des communications. J’ai trouvé sur une de mes missions, une sursaturation à la durée de l’ordre de 15% en moyenne ! Je vous rassure tout de même, la plus part des erreurs (hors erreurs sur les durées) ne sont pas malhonnêtes mais due à une grande complexité des outils de facturation.

Conclusion

Il est intéressant financièrement de vérifier ces factures. Ce travail de vérifications doit être fait de manière régulière et précise, car il est très difficile pour un non professionnel d obtenir des avoirs.
J’ai malgré tout permis lors de missions la récupération de sommes importantes.