Xivo et Raspberry PI 2 : l’IPBX idéal pour les petites sociétés ?

Intégrer Xivo, IPBX libre sur Asterisk, et une carte low cost, la Raspberry PI 2 pour proposer une solution de téléphonie low cost aux TPE.

Raspivo : Xivo sur Raspberry PI 2

Pouvoir utiliser une carte Raspberry PI pour faire un petit IPBX est un projet intéressant : compacité et faible consommation. Plusieurs manières existent afin d’atteindre cet objectif. Naturellement, installer un Asterisk ou un FreeSwitch tout frais sur une distribution adaptée à la carte, la Raspbian, est la première idée qui a germée dans mon esprit. L’exercice fut concluant, mais les performances assez limitées, entre 3 et 5 appels simultanés selon la configuration et le système. Un peu juste, et difficilement utilisable en production sans une interface graphique digne de ce nom (sauf pour des projets de niche).

Depuis, la carte Raspberry PI 2 a vu le jour avec des spécifications en hausse ouvrant ainsi d’intéressantes perspectives. Les limitations techniques de la carte étant repoussée, une utilisation en IPBX pour les petites entreprises devient envisageable. Cette carte embarque assez de puissance afin de pouvoir faire tourner Asterisk ou FreeSwitch et un petit serveur web pour la configuration et l’interface utilisateur. N’ayant pas eu beaucoup de temps disponible, ni de carte Raspberry PI 2 sous la main, je n’ai pas encore monté de lab.

Mais un intégrateur Nantais, Geoffroy RABOUIN a remonté ses manches et a passé quelques nuits blanches afin d’intégrer Xivo, un célèbre IPBX Open Source basé sur Asterisk offrant une interface web agréable,  à une carte Raspberry PI 2. Au passage, un grand merci à la community manager de Xivo, Valérie DAGRAIN, de m’avoir fait découvrir ce projet. Le nom de ce sympathique projet : simplement Raspivo, Xivo sur Raspberry PI 2.

A l’heure de la rédaction de cet article, Raspivo intègre la dernière version de Xivo, la 15.12.

La documentation d’installation est disponible en ligne : installation de Raspivo depuis les dépôts de Iris Networks (société de Geoffroy RABOUIN). Le process est vraiment simple. Selon le créateur, les performances sont très intéressantes. Il a en effet atteint 12 appels simultanés sans déformation de la voix. Reste à voir les limitations, je pense notamment à certaines fonctionnalités gourmandes en CPU et en I/O.

Ce projet mérite une attention toute particulière, de part la qualité de la distribution Xivo (une de mes 2 solutions de téléphonie libre préférées), et d’autre part par les caractéristiques de la carte Raspberry PI 2 : faible consommation, pas de pièces mobiles et taille réduite.

Dès que j’ai un peu de temps et une carte sous la main, je testerai Raspivo et je vous ferai un retour détaillé.

Raspivo présente une réelle alternative permettant aux petites sociétés de disposer d’une solution de téléphonie libre low cost, un IBPX asterisk simple et fiable.

Auteur : Mathias

Qui suis-je ? Je travaille dans les télécoms et réseaux depuis 1996 (oui, le siècle dernier). Je suis ingénieur en génie électrique et informatique industrielle réseaux et télécoms. Je suis passionné de technologies et je participe à plusieurs projets touchant les télécoms (asterisk et freeswitch notament) et la sécurité informatique (PfSense). J’interviens en tant que freelance afin d'accompagner les entreprises et opérateurs en leur apportant mon expérience et mon expertise.

7 réflexions sur « Xivo et Raspberry PI 2 : l’IPBX idéal pour les petites sociétés ? »

  1. Je suis donc la personne qui a fait Raspivo …
    Un merci pour la communication faite ici. Étant de Nantes également, si il faut je peux préter un RPI 2 pour faire des tests quelques jours.
    J’ai également fait une version optimisée pour nos cartes SD, je partagerai cela dans un futur proche …

    Bonne journée sous le soleil nantais !

    1. Bonjour Geoffroy,

      Nous aurons l’occasion de faire connaissance en septembre au festivald.net. Je vais pas tarder à recevoir des cartes (j’ai un projet nécessitant ces cartes).
      Merci pour ta proposition.
      Et bravo pour le travail réalisé.

  2. Hey Merci Mathias pour cet article. Quelle belle surprise!
    Il me tarde de lire la suite des aventures de Raspivo car ce sera présenté au festival de création Numérique à Nantes à la rentrée: festivald.net !

    En attendant, j’ai relayé ton article sur le forum de raspberry pi 2 https://www.raspberrypi.org/forums/viewtopic.php?f=65&t=111470&p=790357 et liens vers les tutoriaux car les étudiants en Telecom adorent faire du bidouillage avec XiVO. C’est fait pour!!! 😀

    H.H
    wanda

  3. Moi même détentrice d’un Raspberry pi 2 je suis assez intriguée par ce type d’utilisation. J’ai déjà envisagé son utilisation en temps que serveur web pour mon entreprise mais l’idée de le transformer en IPBX m’intéresse fortement.

    Je reste cependant septique des performances, peut-être qu’un overclooking avec un système de refroidissement adapté pourrait convenir.

    Je vais regardé ça de plus près, merci pour l’information.

    Cordialement,

  4. Bonjour à vous,

    je suis en train d’étudier pour un changement de téléphonie au sein de mon entreprise (actuellement en centrex).

    Nous avons 5 sites en France reliés en IPsec sur de la SDSL (4Mb / agences, 20 Mb au siège)

    Nous avons deux agences de 2/3 personnes, une de 5 personnes et une de 10 personnes. Quant au siège nous sommes 20.

    Concernant l’agence je ne compte pas utiliser de Raspberry (nous hébergeons une ferme Vsphere), mais pour les autres petites agences, ceci me tente bien…

    Le but serai que chaque agence dispose d’un XiVo (ou asterisk) avec son propre trunk SIP. Chaque IPBX pourrait communiquer avec les l’autre via le VPN IPSec et le protocole IAX2.

    Est-ce plausible comme infra et scénario?

    Et quels ont été les résultats de vos tests avec le RASP2?

    merci d’avance de vos réponses.

    Cordialement,
    Sébastien GELLY

    1. Salut !
      Depuis cet article, il y a eu un fork de Xivo vers http://wazo.community (qui continu le même train de release que Xivo d’origine). Xivo n’a pas eu de nouvelles release depuis pas mal de temps (donc Raspivo également n’a pas évolué).
      Wazo de son côté a intégré de nouvelles options et fonctionnalités qui ne marchent plus sur le Pi (paquets non libres et non fournis pour ARM).

      Vu le peu de soutien que j’ai eu sur Raspivo, je n’ai pas trop pris le temps de faire fonctionner Wazo sur le Pi3 …

      Mais dans l’idée, pourquoi ne pas garder qu’un seul IPBX sur le siège, avec les agences reliées en VPN ? Tu peux faire du SIP Redrect pour éviter que le flux audio ne transite par le siège (uniquement la signalisation).
      Dispo si tu veux échanger la dessus !

      1. Bonjour,
        Je ne suis pas aussi catégorique que toi. Le projet Xivo s’est séparé en 2 avec la naissance de Wazo par Sylvain Boily (le créateur de Xivo du temps de Proformatique). Pour autant, Xivo n’est pas mort et évolue.
        Wazo de son côté évolue aussi et le code n’est maintenant plus compatible avec Xivo (attention avec les Xivo/Wazo client qui ne sont pas compatibles). L’évolution se situe notamment sur les APIs et le panel utilisateur.
        Raspivo évolue aussi, ils bossent sur l’intégration de Wazo qui est en bonne voie.

        Attention @Sébastien de ne pas faire le choix technique avant d’avoir bien défini les besoins, les contraintes et les risques.

Laisser un commentaire