Home Téléphonie Marché des autocommutateurs (PABX)

Marché des autocommutateurs (PABX)

0 533

Le marché des constructeurs d'autocommutateurs a été bouleversé ces dernières années. Quels sont les acteurs ? Quelles sont les perspectives ?

De nombreuses marques ont disparu : Telic, Matra, Eritelcom, Barphone, E-Generis, JS Telecom (puis Bosh), Ténovis, Ascotel pour ne citer que les plus connus et récemment le rachat d’Ericsson par Aastra. Certaines ont disparus, d’autres ont été rachetées puis les produits arrétés et rarement les produits continuent de vivre (survivre) comme Ascotel et Matra au sein de Aastra. Et peut-être la cession de la division entreprise de Nortel à Avaya.

Le marché du PABX est réparti et 3 catégories prinicipales : les moins de 10 postes (TPE), les moins de 100 postes (PME) et les plus de 100 postes. Il faut noter que c’est dans cette dernière catégorie, que les sociétés ayant plusieurs sites en réseau et les entreprises multisites trouveront la solution technique adaptée à leurs besoins. En effet, les PABX pour les 2 autres catégories ne proposent que des fonctionnalités trop basiques afin de répondre à leur besoins.

Les parts de marché sont difficiles à estimer. Chaque constructeur les présente selon une vision qui les avantages, parfois en nombre de postes, parfois en Euros ou en Dollars, parfois en excluant l’IP ou le TDM, parfois en ciblant une catégorie qui les avantage par rapport à la concurrence. Le marché Français est dominé par 2 acteurs, Alcatel et Aastra, avec près de 80% des parts de marché.

Un évènement important à garder en mémoire, est la décroissance en valeur du marché mondial qui s’est matérialisée au premier trimestre 2009 par une baisse de 31%. (1,7 milliards de dollars au lieu de 2,5 pour le T1 2008)

Le premier segment de marché, les moins de 10 postes, regorge d’acteurs. Je ne vais donc citer que les solutions les plus représentatives avec mes excuses pour les oubliées (ils peuvent se présenter en commentaire). Alcatel et Aastra sont bien entendu très présent sur ce segment avec leur produit respectif l’Alcatel OmniPCX Office Compact et l’Aastra Ascotel 150. Siemens est présent avec plusieurs modèles dont un full IP et 1 full TDM. Panasonic est présent avec le TDA15 et Cisco avec l’UC500 (Full IP). Deux marques sortent du lot car elles se positionnent essentiellement sur ce segment de marché. Une marque française, Adept-Télécom et une marque Hollandaise Tiptel. Elles se positionnent avec des prix agressifs, mais avec une contre partie notamment avec une évolution fortement limitée. Je ne vais pas trop m’étendre sur cette catégorie, qui est de plus fortement concurrencée par les offres ASP (IP Centrex et Box), et dont la motivation première d’achat est le prix.

La seconde catégorie, les moins de 100 postes, est très représentée en France par le nombre de sites. Je ne vais présenter ici que les solutions qui supportent la VoIP, les autres étant appelées à disparaître. Les leaders encore une fois sont Alcatel avec l’OmniPCX Office et Aastra mais avec cette fois-ci plusieurs offres : Aastra 500 (Full IP) et la gamme Nexspan (ex Matra). Siemens est présente avec la gamme HiPath 3000, Panasonic avec 2 gammes, NCP et TDE, Cisco avec le Call Manager (UC500 occupera très prochainement l’ensemble de cette gamme de poste), Avaya avec l’IP Office et NEC-Philips avec IPC500 et enfin Mitel. Les autres solutions représentent une part de marché négligeable.

Dans la 3ème catégorie, les acteurs sont beaucoup moins nombreux, et je ne citerais que les solutions effectivement représentées sur le marché Français, disposant de nombreuses références, proposant des solutions de mise en réseau IP performantes et de hautes disponibilités. Alcatel est présent avec L’OmniPCX Entreprise, Aastra avec le Nexspan et Cisco avec le Call Manager.

Bien entendu, il existe une multitude d’offres à partir de solutions open source comme asterisk par exemple. Il faut surtout comprendre que ce ne sont pas des produits mais des framework, une excellente base de travail. Aastra propose des solutions basées sur asterisk. Ces solutions dépendent de manière très importante de l’intégrateur qui apporte une compétence toute différente d’un installateur privé. Il se doit de maîtriser les systèmes d’exploitation comme linux ou bsd, d’avoir une bonne notion de langages de programmation (perl, php, C …) et enfin avoir une connaissance plus pointue en réseau que pour les PABX traditionnel.

Je ne vous ai pas donné de réponses sur quelle solution choisir, car la solution dépend en premier lieu de vos besoins, et ensuite des partenaires aptes à vous accompagner. Pour avoir réaliser de nombreuses missions de d’accompagnement, la base de réussite d’un tel projet est l’analyse de besoins puis le cahier des charges qui en découle. La solution se dessinera alors d’elle même.

Vous trouverez sur ce blog, petit à petit des articles présentant plus en détail les solutions citées dans cet article.

Creative Commons License
This work, unless otherwise expressly stated, is licensed under a Creative Commons Attribution-NonCommercial-ShareAlike 3.0 France License.

NO COMMENTS

Leave a Reply